Sacrées familles !

Sous la direction de Martine Gross, Séverine Mathieu et Sophie Nizard (Préface de Maurice Godelier)
Sacrées familles ! Changements familiaux, changements religieux

Editions Eres, Toulouse, 2011. 264 pages.

Résumé. Les transformations des formes conjugales et familiales (couples mixtes, familles recomposées, adoptives, monoparentales, homoparentales) et les avancées scientifiques en matière de procréation interrogent les modèles normatifs, juridiques, religieux ou politiques ainsi que les représentations sociales, les pratiques religieuses et le fonctionnement des institutions.
A travers leurs travaux au croisement du religieux, du genre, de la sexualité et de la famille, des chercheurs en sciences sociales et humaines montrent comment les individus, les institutions religieuses et les autres acteurs sociaux (politiques, juridiques, médicaux, médiatiques…) agissent et interagissent.
En dépit de l’évolution des idées, des pratiques et des techniques, la dissociation entre filiation et engendrement n’est pas encore complètement entrée dans les représentations sociales. En témoigne le statu quo sur lequel a débouché la révision des lois de bioéthique en 2011, notamment en maintenant l’anonymat des dons de gamètes, l’interdit du recours à la grossesse pour autrui et l’accès à assistance médicale à la procréation aux seuls couples hétérosexuels.
La référence récurrente à la « nature » dans le droit, dans les pratiques et les imaginaires collectifs, relève de la sacralisation des liens biologiques. A certains égards, la référence au biologique et le discours religieux puisent au même réservoir de sens. Cette dimension symbolique nous donne ici à penser.

Pour voir la table des matières, cliquer ici.

Ont contribué à cet ouvrage collectif : Joëlle Allouche-Benayoun, Laurent Barry, Céline Béraud, Anne Cadoret, Nicoletta Diasio, Stephen Hunt, Aymon Kreil, Ruth Landau, Gwendoline Malogne-Fer, Ruwen Ogien, Salvatore D’Onofrio, Philippe Portier, Amélie Puzenat, Irène Théry.

Nb. A noter, dans ce même domaine des recherches sur les relations entre religions et éthique sexuelle ou familiale, le séminaire « Identités et pratiques homosexuelles dans le judaïsme, le christianisme et l’islam contemporains » animé par Martine Gross et Florence Blackler à l’EHESS (présentation, programme et comptes rendus sur le site du séminaire).

Publicités
Cet article, publié dans Publications, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s