Présentation de Science et Religion – 8 novembre 2018

Affiche 8 novembre-page-0Claude Dargent interviendra le 8 novembre 2018, dans le cadre de l’atelier « En vérité je vous le dis ». Régimes de vérité, sciences (sociales) et religion du programme PSL « Agenda pour une sociologie critique des religions« .

Son intervention, sur le thème « Sociologie, science et religion », sera l’occasion de présenter le livre collectif Science et religion publié en 2017 aux éditions CNRS Alpha (C. Dargent, Y. Fer et R. Liogier, eds.), issu de sessions organisées par le réseau Sociologie &  Religion lors du congrès de l’Association française de sociologie à Nantes.

Ci-dessous, l’argumentaire et le programme de cet atelier. Le programme détaillé (incluant résumés et bibliographie) peut être téléchargé en cliquant ici.

« En vérité, je vous le dis »

Régimes de vérité, sciences (sociales) et religion

Atelier du programme PSL

« Agenda pour une sociologie critique des religions »

8 novembre 2018, 14h-18h

ENS – Salle 236

29, rue d’Ulm, 75005 Paris

Cet atelier vise à réfléchir aux conditions de production des connaissances scientifiques, à partir d’une analyse des relations entre science et religion et avec une attention plus particulière au cas de la sociologie des religions. L’autonomie du champ scientifique « n’est pas une donnée mais une conquête historique, qui est toujours à recommencer » (Bourdieu, 2001 : 100) et cette autonomie est aujourd’hui contestée par un ensemble de stratégies qui tendent à relativiser la frontière entre croyance et connaissance. Comme le souligne P. Mirowski, qui s’est intéressé aux circonstances structurelles favorisant la « production de l’ignorance », « la confusion est devenue une stratégie politique » (cité par Girel, 2018 : 201) : elle peut en effet servir des intérêts politiques, économiques (le financement de « recherches » par les industries du tabac ou des pesticides) ou religieux (l’Intelligence Design comme « théorie » alternative à la théorie de l’évolution).

Les sciences sociales sont elles-mêmes exposées à ce type de confusion et la sociologie tout particulièrement, dans la mesure où ce qui s’y joue est la possibilité de « dire la vérité, ou pire, définir les conditions dans lesquelles on peut dire la vérité » sur le monde social (Bourdieu, 2001 : 170). On voit bien aussi en quoi la position de la sociologie des religions est plus périlleuse que d’autres, compte tenu de ses origines historiques – étroitement liées aux institutions religieuses – et de ses difficultés persistantes à trouver la « bonne » distance vis-à-vis des objets religieux qu’elle étudie. L’autonomie d’un champ scientifique dépendant pour une large part de l’instauration d’un « droit d’entrée », toute l’ambiguïté intrinsèque de certaines approches sociologiques de la religion (qui s’apparentent de fait à des sciences religieuses) consiste à transmuer une proximité problématique avec l’objet d’étude en fondement épistémologique d’une science véritable : il serait impossible de comprendre l’expérience religieuse sans une forme ou une autre de « familiarité » personnelle avec celle-ci. En écho à ces stratégies, le fait que des acteurs religieux s’approprient régulièrement le registre des sciences sociales – comme dans les discours chrétiens sur « les invariants anthropologiques » déployés pour s’opposer au mariage pour tous – soulignent l’acuité de ces enjeux et l’intérêt, pour ces acteurs religieux, de trouver dans le champ académique des relais prêts à participer (consciemment ou non) à la conversion des convictions religieuses en « vérités » scientifiques.

Références bibliographiques
Bourdieu, P. 2001. Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’agir.
Girel, M. 2018. Mirowski, les « Fake News » et l’agnotologie.
Mirowski, P. 2011. Science-Mart: Privatizing American science, Cambridge (Mass.), Harvard University Press.

PROGRAMME

14h-14h45. Mathias Girel (ENS, CAPHES), Ignorance, démarcation et confusion, une lecture pragmatiste.

14h45-15h15. Discussion

(Pause)

15h30-16h15. Véronique Altglas (Queen’s University Belfast), Une réforme de la sociologie des religions ? Autour du livre Bringing the Social Back into the Sociology of Religion.

16h15-17h. Claude Dargent (Université Paris 8, CRESPPA), Sociologie, science et religion. À propos du livre Science et religion.

17h-18h. Discussion générale

Discutant : Philippe Gonzalez (Université de Lausanne, ISS-THEMA)

Publicités
Cet article a été publié dans Journées d'études. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s