Appel à communication : Saisir les croyances

Les réseaux thématiques « Sociologie & Religions » et « Méthodes » organisent, avec le soutien de l’Association française de sociologie, une journée d’étude croisée sur le thème Saisir les croyances : méthodes et pratiques sociologiques contemporaines

Cette journée aura lieu le 12 décembre 2022 à Paris.

Argumentaire :

Dans l’histoire des sciences sociales françaises, l’étude des faits religieux a d’abord contribué, avec Durkheim et son école, à établir la spécificité et la scientificité de la méthode sociologique, en appréhendant les pratiques religieuses comme des faits sociaux et en combinant la variable religieuse avec d’autres variables qui lui sont liées, parfois étroitement.

À partir des années 1950, les faits religieux ont été à nouveau investis pour constituer cette fois un sous-champ disciplinaire spécialisé, qui a pris le nom de « sociologie des religions ». Tout en se référant à Durkheim ou Weber, dans une intention de se démarquer en particulier de la sociologie pastorale catholique dont il était issu en France, ce sous-champ s’est construit autour de la thèse d’une spécificité supposée irréductible du religieux et s’est progressivement éloigné de la sociologie générale. Si les méthodes mises en œuvre en sociologie des religions ne sont pas fondamentalement différentes, elles s’en distinguent néanmoins par une attention plus grande portée aux contenus de croyance comme clés d’explication des comportements, un rapport singulier à la réflexivité et une certaine réticence à la « réduction » du religieux au social.

L’objectif de cette journée d’étude est de revenir sur les méthodes sociologiques appliquées aux faits religieux et leur évolution et de réfléchir aux approches contemporaines mobilisables pour rendre compte des croyances et pratiques religieuses comme fait social – du point de vue des techniques (qualitatives et quantitatives) mais aussi de leurs arrière-plans théoriques. Cet objectif peut impliquer par ailleurs une relecture d’auteurs classiques sous l’angle de la méthodologie – tels que Durkheim, Mauss et leurs héritiers, Weber mais aussi Elias, Le Bras, Boudon, Bourdieu … et de nos jours Guy Michelat, Danièle Hervieu-Léger, Grace Davie, Elisabeth Claverie… La question de l’interaction des variables constituera également une composante de cette journée d’étude. Enfin, seront accueillies avec intérêt les contributions croisant la religion avec d’autres domaines des sciences sociales (sociologie politique, urbaine, rurale, de la socialisation, des mobilisations, des classes sociales etc.)

Les propositions de communication doivent être envoyées le 23 septembre 2022 au plus tard aux responsables des réseaux concernés et doivent contenir :
– Le nom, prénom, institution de rattachement, adresse courriel, de chaque auteur
– Le titre de la proposition de communication
– Un résumé de 1 500 signes environ, espace compris, à envoyer sous format Word ou pdf

Sélection et réponses aux auteurs : 30 septembre 2022

Envoi des communications (30 000 signes) aux responsables des RT : 30 novembre 2022

Claude Dargent (claude.dargent(at)sciencespo.fr), Yannick Fer (yannick.fer(at)ens.psl.eu) et Karl Van Meter (karl.vanmeter(at)ens.fr)

  • La journée d’étude se tiendra au Centre Pouchet du CNRS (Paris), le 12 décembre 2022
  • Cette journée d’étude débouchera sur une proposition de publication d’un numéro thématique adressé à la revue Socio-logos de l’AFS.
Cet article a été publié dans Journées d'études. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s