Présentation de Science et Religion – 8 novembre 2018

science-et-religionClaude Dargent interviendra le 8 novembre 2018, dans le cadre de l’atelier « En vérité je vous le dis ». Régimes de vérité, sciences (sociales) et religion du programme PSL « Agenda pour une sociologie critique des religions« .

Son intervention, sur le thème « Sociologie, science et religion », sera l’occasion de présenter le livre collectif Science et religion publié en 2017 aux éditions CNRS Alpha (C. Dargent, Y. Fer et R. Liogier, eds.), issu de sessions organisées par le réseau Sociologie &  Religion lors du congrès de l’Association française de sociologie à Nantes.

Ci-dessous, l’argumentaire et le programme de cet atelier. Le programme détaillé (incluant résumés et bibliographie) peut être téléchargé en cliquant ici.

« En vérité, je vous le dis »

Régimes de vérité, sciences (sociales) et religion

Atelier du programme PSL

« Agenda pour une sociologie critique des religions »

8 novembre 2018, 14h-18h

ENS – Salle 236

29, rue d’Ulm, 75005 Paris

Cet atelier vise à réfléchir aux conditions de production des connaissances scientifiques, à partir d’une analyse des relations entre science et religion et avec une attention plus particulière au cas de la sociologie des religions. L’autonomie du champ scientifique « n’est pas une donnée mais une conquête historique, qui est toujours à recommencer » (Bourdieu, 2001 : 100) et cette autonomie est aujourd’hui contestée par un ensemble de stratégies qui tendent à relativiser la frontière entre croyance et connaissance. Comme le souligne P. Mirowski, qui s’est intéressé aux circonstances structurelles favorisant la « production de l’ignorance », « la confusion est devenue une stratégie politique » (cité par Girel, 2018 : 201) : elle peut en effet servir des intérêts politiques, économiques (le financement de « recherches » par les industries du tabac ou des pesticides) ou religieux (l’Intelligence Design comme « théorie » alternative à la théorie de l’évolution).

Les sciences sociales sont elles-mêmes exposées à ce type de confusion et la sociologie tout particulièrement, dans la mesure où ce qui s’y joue est la possibilité de « dire la vérité, ou pire, définir les conditions dans lesquelles on peut dire la vérité » sur le monde social (Bourdieu, 2001 : 170). On voit bien aussi en quoi la position de la sociologie des religions est plus périlleuse que d’autres, compte tenu de ses origines historiques – étroitement liées aux institutions religieuses – et de ses difficultés persistantes à trouver la « bonne » distance vis-à-vis des objets religieux qu’elle étudie. L’autonomie d’un champ scientifique dépendant pour une large part de l’instauration d’un « droit d’entrée », toute l’ambiguïté intrinsèque de certaines approches sociologiques de la religion (qui s’apparentent de fait à des sciences religieuses) consiste à transmuer une proximité problématique avec l’objet d’étude en fondement épistémologique d’une science véritable : il serait impossible de comprendre l’expérience religieuse sans une forme ou une autre de « familiarité » personnelle avec celle-ci. En écho à ces stratégies, le fait que des acteurs religieux s’approprient régulièrement le registre des sciences sociales – comme dans les discours chrétiens sur « les invariants anthropologiques » déployés pour s’opposer au mariage pour tous – soulignent l’acuité de ces enjeux et l’intérêt, pour ces acteurs religieux, de trouver dans le champ académique des relais prêts à participer (consciemment ou non) à la conversion des convictions religieuses en « vérités » scientifiques.

Références bibliographiques
Bourdieu, P. 2001. Science de la science et réflexivité, Paris, Raisons d’agir.
Girel, M. 2018. Mirowski, les « Fake News » et l’agnotologie.
Mirowski, P. 2011. Science-Mart: Privatizing American science, Cambridge (Mass.), Harvard University Press.

PROGRAMME

14h-14h45. Mathias Girel (ENS, CAPHES), Ignorance, démarcation et confusion, une lecture pragmatiste.

14h45-15h15. Discussion

(Pause)

15h30-16h15. Véronique Altglas (Queen’s University Belfast), Une réforme de la sociologie des religions ? Autour du livre Bringing the Social Back into the Sociology of Religion.

16h15-17h. Claude Dargent (Université Paris 8, CRESPPA), Sociologie, science et religion. À propos du livre Science et religion.

17h-18h. Discussion générale

Discutant : Philippe Gonzalez (Université de Lausanne, ISS-THEMA)

Publicités
Publié dans Journées d'études | Laisser un commentaire

Enregistrements du colloque « Religions et classes sociales »

Le réseau « Sociologie et religions », en association avec le réseau thématique « Classes, inégalités, fragmentations » de l’AFS, était partie prenante du colloque de l’Association française de sciences sociales des religions (AFSR) « Religions et classes sociales« , qui s’est tenu les 5 et 6 février à Paris. Les enregistrements audio d’une partie des interventions sont désormais accessibles en ligne.

 

Mot d’accueil de la présidente de l’AFSR, Céline Béraud. enregistrement audio
Mot d’accueil du comité organisateur, par Anthony Favier et Ana Perrin-Heredia. enregistrement audio

Session 1 : Introduction
Intervention de Heinrich Schäfer (professeur de sociologie, Universität Bielefeld). « Habitus Analysis: Religion and Class ». enregistrement audio

Discussion par Yannick Fer (chargé de recherche CNRS, CMH). enregistrement audio

Session 2 : Religion populaire et appropriation de classe
Maureen Burnot (docteure en anthropologie, ATER, Université Lumière Lyon 2, LADEC)
« « Les saints des pauvres » ? Représentations, caractéristiques et enjeux du catholicisme populaire en Argentine ». enregistrement audio

Samuel Dolbeau (étudiant en année de préparation doctorale en sociologie, CeSor, EHESS)
« Pieté populaire et catholicisme bourgeois : l’exemple de la Communauté de l’Emmanuel ». enregistrement audio

 

Bruna Ribeiro (doctorante en anthropologie, TRaM/IIAC, EHESS)
« Les pauvres, la pauvreté et l’église : transformations de la charitécatholique en France ». enregistrement audio

Discussion par Elisabeth Claverie (directrice de recherche CNRS, ISP, Paris X Nanterre). enregistrement audio

Session 3 : Religions et distinctions de classe
Julien Beaugé (MCF en science politique, Université Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS)
« Une lutte des classes déniée ? Matériaux lacunaires sur les fonctions sociales d’une pratique « authentique » de la religion chez de jeunes musulmanes pratiquantes ».

 

Hicham Benaissa (doctorant en sociologie, GSRL, EPHE)
« L’entreprenariat musulman en France : l’idéologie d’une classe en ascension ». enregistrement audio

 

Drissa Kone (enseignant-chercheur en histoire, Université Félix Houphouët-Boigny)
« Être musulman à Cocody. L’expérience réussie de la Communauté Musulmane de la Riviera (CMR) ? ». enregistrement audio

Discussion par Mahamet Timera (professeur de sociologie, Paris 7, URMIS). enregistrement audio

Session 4 : Coprésences religieuses et rapports de domination

Stéphanie Maffre (PRAG à l’Espé Toulouse Midi-Pyrénées, UT2J, doctorante en histoire, EPHE, GSRL)
« Ambivalences religieuses et ambivalences de classes dans la construction d’un ordre social mazamétain (1851-2014) ». enregistrement audio

Detelina Tocheva (chargée de recherche CNRS, GSRL, PSL)
« La coexistence religieuse face aux inégalités sociales. Une enquête ethnographique en Bulgarie ». enregistrement audio

Discussion par Anthony Favier (docteur en histoire contemporaine, chercheur associé LARHRA). enregistrement audio

Session 5 : Les espaces de l’entre-soi religieux

Lorraine Bozouls (doctorante en sociologie, OSC, Sciences Po et Urbeur, Milano-Bicocca)
« La religion catholique comme vecteur d’entre-soi chez les classes supérieures ». enregistrement audio

 

Lucine Endelstein (chargée de recherche CNRS, LISST, Université Toulouse Jean Jaurès)
« Des cités aux beaux quartiers. Conquête spirituelle et diffusion socio-spatiale du mouvement Loubavitch dans l’agglomération parisienne ».

Discussion par Béatrice de Gasquet (MCF en sociologie, URMIS, Paris 7). enregistrement audio

Session 6 : Qui « bricole » ?
Véronique Altglas (Lecturer in Sociology, Queen’s University Belfast)
« Bricolages religieux et classes sociales : de l’exotisme de la petite bourgeoisie nouvelle au christianisme judaïsant des congrégations messianiques ». enregistrement audio

 

Géraldine Mossière (professeure agrégée en anthropologie, Université de Montréal)
« Du souci de la guérison dans les religiosités contemporaines : discours et pratiques de réhabilitation et de légitimité sociales ». enregistrement audio

Discussion par Juliette Galonnier (post-doctorante en sociologie, INED). enregistrement audio

Session 7 : Religions et mobilités
Christel Coton (maîtresse de conférences en sociologie, Paris 1, CESSP-CSE)
« Mobilité sociale, mobilité professionnelle et rapport à la religion en milieu officier ». (communication lue par Ana Perrin-Heredia) enregistrement audio

Gabrielle Angey (post-doctorante en science politique, Universität Graz)
« Une sociologie des militants du mouvement Gülen : propriétés sociales et expériences différenciées d’une institution religieuse ». enregistrement audio

Discussion par Jules Naudet (chargé de recherche CNRS au CEIAS, EHESS). enregistrement audio

Session 8 : Religions et rapports de classe
Edmond Mballa Elanga (enseignant-chercheur en sociologie, Université de Douala Cameroun – Coordinateur du REJAC)
« Religion et classe sociale en Afrique subsaharienne, l’exemple du Cameroun ». enregistrement audio

 

Thierry Maire (doctorant en sociologie, CMH, EHESS)
« Entre théologie de la prospérité et stratégie commerciale : les classes moyennes comme segment privilégié des Églises néo-pentecôtistes au Guatemala ». enregistrement audio

Discutant : Sébastien Fath (chargé de recherche CNRS, GSRL). enregistrement audio

Conclusion
Pierre Lassave (directeur de recherche émérite, Cesor). enregistrement audio

 

Publié dans Journées d'études | 1 commentaire

Science et religion (parution)

science-et-religionLe livre collectif Science et religion, issu de sessions organisées par notre réseau thématique « Sociologie et religions », vient de paraître aux éditions CNRS Alpha. Ci-dessous, le texte de présentation (quatrième de couverture) et la liste des auteurs.

Présentation. La question des relations entre science et religion est un classique de la controverse. Souvent vues comme conflictuelles, ces relations peuvent être envisagées à partir de différents points de vue. Bien des disciplines ont en effet des choses à dire dans ce domaine. Anthropologie, philosophie, histoire, droit seront ainsi convoqués dans les contributions rassemblés dans cet ouvrage.

La sociologie y occupe néanmoins une place privilégiée. De Émile Durkheim et Max Weber jusqu’aux auteurs les plus contemporains, sociologie des religions et sociologie des sciences ne cessent en effet de se croiser. Et les différentes études de cas présentées dans l’ouvrage démontrent qu’on ne peut pas réduire les rapports entre sciences et religions à un combat structurel : si les exemples de conflit sont nombreux, on constate aussi l’existence de « zones grises » où ces deux registres se rencontrent et se mêlent.

Auteurs. Claude Dargent, Laetitia Ogorzelec-Guinchard, Elsa Déléage, Claire Reggio, Ludovic Bertina, Gwendoline Malogne-Fer, Nora Demarchi, Judith Hermann-Mesfen, Nicolas Le Dévédec, Yannick Fer et Raphaël Liogier.

Pour télécharger le sommaire, cliquer ici.

Publié dans Publications | Tagué | Laisser un commentaire