Faire autorité. Appel à communications, congrès AFS 2017

logo_afs2016En vue du septième congrès de l’association française de sociologie (Amiens, du 3 au 6 juillet 2016), le réseau thématique « Sociologie & religions » lance un appel à communication :

Faire autorité : sociologie du pouvoir en contexte religieux

En lien avec le thème général du congrès 2017 de l’AFS, nous nous intéresserons à la manière dont l’autorité se construit et s’exerce dans les univers religieux. A partir d’enquêtes empiriques, il s’agira de voir dans quelle mesure l’observation objective des faits religieux peut conduire à réinterroger, d’une part, les légitimations mises en avant par les acteurs religieux eux-mêmes et, d’autre part, les représentations sociologiques les plus courantes de la légitimité, de l’autorité et du pouvoir en contexte religieux. A ce stade, les différences qui séparent les religions – et les confessions – pourront être évidemment analysées, d’un point de vue monographique ou comparatif.

Si les acteurs religieux tendent naturellement à établir leur propre autorité en référence à des sources de légitimité spécifiquement religieuses, l’un des apports de l’approche sociologique consiste à replacer ce discours dans un cadre social plus large. Cette perspective élargie doit permettre de préciser notamment les relations entre capital religieux et capital social, et les interactions entre autorité religieuse, sociale, ou politique : ce qui fait l’autorité religieuse n’est pas toujours exclusivement « religieux ». De ce point de vue, la prise en compte des variations que l’on peut constater dans le temps comme dans l’espace peut fournir des exemples suggestifs.

Le second champ d’investigation concernera l’évolution contemporaine des figures de l’autorité religieuse, en lien avec les reconfigurations plus générales des formes du pouvoir. Au-delà des typologies classiques, qui opposent par exemple charisme et institution, une analyse comparée de différents terrains religieux devrait contribuer à éclairer à la fois des permanences et des transformations, liées notamment aux dynamiques transnationales ou à l’émergence de nouvelles figures d’entrepreneurs religieux.

Cette analyse peut prendre également pour objet les modes d’exercice de l’autorité religieuse, la manière dont le religieux fait autorité, à travers notamment les formes de la contrainte ou de l’auto-contrainte, les dispositifs d’incorporation des normes et d’encadrement des pratiques, l’importance que prennent sur plusieurs terrains religieux les notions de formation, de « développement personnel », ou encore les nouveaux modes d’« accompagnement » mis en œuvre par les organisations religieuses.

Les propositions de communication doivent être envoyées le 20 janvier 2017 au plus tard aux trois responsables du réseau et doivent contenir :
– Le nom, prénom, institution de rattachement, adresse courriel, de chaque auteur
– Le titre de la proposition de communication
– Un résumé de 1 500 signes environ, espace compris, à envoyer sous format Word ou pdf aux responsables du réseau thématique.

Sélection et réponses aux auteurs : 28 février 2017

Diffusion du programme définitif : 15 mars 2017

Envoi des communications (30 000 signes) aux organisateurs : 01 juin 2017

Adresses e-mail : claude.dargent(at)sciences-po.fr ; yannick.fer(at)gsrl.cnrs.fr ; r.liogier(at)gmail.com

Publié dans Congrès AFS | Tagué , , | Laisser un commentaire

Femmes et pentecôtismes (collectif)

1erecouvSous la direction de Gwendoline Malogne-Fer et Yannick Fer
Femmes et pentecôtismes. Enjeux d’autorité et rapports de genre
Genève, Labor & Fides, coll. « Enquêtes », 2015, 295 p.

Présentation. Né aux Etats-Unis au début du 20ème siècle, le pentecôtisme est un mouvement charismatique et conservateur qui s’est largement diffusé depuis lors sur tous les continents, à la faveur des migrations, de l’urbanisation et de la structuration d’Eglises transnationales. Le mouvement pentecôtiste est marqué par un paradoxe fort intriguant : d’un côté, on reconnaît aux femmes une capacité particulière et remarquable à entrer en relation avec Dieu ; de l’autre, on leur refuse le plus souvent l’accès aux postes de pouvoir au sein des églises. Les auteurs analysent ainsi la place des femmes dans ces différentes églises et la manière dont le pentecôtisme façonne les rapports de genre. Ils s’intéressent aux parcours de femmes prophétesses, évangélistes, pasteures ou épouses de pasteurs et aux « mouvements de femmes » et tentent de comprendre pourquoi l’organisation et la répartition sexuée des responsabilités sont généralement plus favorables aux hommes. A partir d’enquêtes minutieuses portant sur un ensemble inédit d’églises et de mouvements pentecôtistes, les auteurs éclairent les relations entre expériences charismatiques, conservatisme moral et conditions des femmes au sein d’un des courants majeurs du christianisme mondial.

On peut consulter la table des matières en cliquant ici.

Publié dans Publications | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Sociologie et religions au congrès AFS 2015

affiche-afsVoici le programme des sessions organisées par le réseau « Sociologie & religions » dans le cadre du prochain congrès de l’association française de sociologie (du 29 juin au 2 juillet 2015 à Saint-Quentin en Yvelines), dont le thème principal sera: « La sociologie, une science contre nature ?« .

Session 1 lundi 29 juin, de 16h30 à 18h
(animation : Yannick Fer).
La religion comme contre-culture

Bertrand Vidal , « Les survivalistes : un nouveau fanatisme de l’Apocalypse ? »
Raphaël Liogier, « La Nature hyperbolique et les modes de vie contre-culturels dans les Nouveaux Mouvements Religieux : les cas des mouvements Reiki et Sungazing ».

Sessions 2-3. Mardi 30 juin, de 9h à 12h30
(animation : Raphaël Liogier).
Sociologie de l’islam contemporain

Hicham Benaissa, « Le mythe du retour, le retour d’un mythe ».
Juliette Galonnier
,
« Cultiver « L’Entre-Deux ». Les associations de convertis à l’Islam en France et aux Etats-Unis ».
Gabrielle Angey, « L’expérience des étudiants africains dans la Turquie du mouvement musulman de Fethullah Gülen : négocier sa position dans l’institution ».

(pause de 10h30 à 11h)

 Dorra Mameri, « Les intellectuels musulmans en France et la question de la réforme islamique « .
Cheikh Sadibou Sakho, « « Éduquer la société ». Le vaste programme des émissions religieuses islamiques au Sénégal ».

 Session 4. Mercredi 1er juillet de 9h à 10h30
Session commune avec le réseau thématique « Sociologie politique »
(animation : Claude Dargent et Mathilde Pette)
Mobilisations autour du « mariage pour tous » et de la famille : l’ordre sexuel « naturel » en débat

Céline Béraud, « Contrer les anti de l’intérieur. Catholiques,, gays et lesbiennes, favorables au mariage pour tous ».
Martina Avanza, « Au nom de la « nature » et de la « réalité ». Mobilisations « anti-gender » et milieux catholiques pro-life en Italie ».
Manuel Quinon,  » “Nature humaine” et “nature sociale” dans un mouvement catholique traditionaliste contemporain : le cas de l’Institut Civitas et d’Alain Escada ».

 Session 5. Jeudi 2 juillet de 9h à 10h30.
Assemblée générale du réseau

Publié dans Congrès AFS | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire